DÉCLARATION SUR LA SITUATION POLITIQUE ET NOS TACHES

Déclaration adoptée par le Collectif National d’Ensemble le 3 juillet 2022

Un changement politique majeur

Le résultat des élections législatives est d’abord un immense désaveu du macronisme, marqué par la perte de la majorité absolue et par la défaite d’un certain nombre de ses dirigeants. Cela est dû aux résultats de la politique du premier quinquennat et à la faiblesse de la construction politique du macronisme dans les territoires.

Mais, le résultat des législatives marque aussi la force de l’extrême droite, déjà manifeste lors des Présidentielles et au premier tour. Ses meilleurs résultats à des législatives, vont bien au-delà de ses régions d’implantation traditionnelle. Ce score historique va amener le Rassemblement National, avec 89 député·es, à revendiquer la place de premier groupe d’opposition. Ces faits imposent de réfléchir à comment relancer le combat antifasciste : par des batailles culturelles, idéologiques et des initiatives.

L’importance de l’abstention (26,31 % des inscrits à la présidentielle ; 52,49 % au 1er tour des législatives et 53,77% au second tour) – en perpétuelle augmentation – montre à quel point la crise des institutions ne cesse de s’approfondir. Nous ne pouvons l’ignorer pour la définition de nos activités !

La Nouvelle Union Populaire Ecologiste et Solidaire change aussi toute la situation dans la gauche et l’écologie

Après l’échec des différentes tentatives unitaires de traduire la forte aspiration au rassemblement, l’existence et la dynamique de la NUPES sont directement liées au score de Jean Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle et à la politique mise en œuvre par la France Insoumise ensuite. Elles traduisent une clarification majeure à gauche, celle-ci se trouvant désormais polarisée par une orientation antilibérale et antiproductiviste, même si la situation reste loin d’être stabilisée à gauche.

Le tournant de la NUPES et son Parlement national, ouvert à des composantes politiques, à des actrices et des acteurs du mouvement social, modifie positivement la donne politique telle qu’elle était depuis 2017. Notre organisation a donc demandé à participer aux activités de la NUPES.

Les principales formations politiques ont formé une alliance et présenté des candidatures communes dans les circonscriptions. Ainsi a été exaucé le souhait de l’écrasante majorité des sympathisant·es de gauche (93%), quel que soit le parti dont elles ou ils se sentaient proches.

ENSEMBLE!, avec ENSEMBLE! INSOUMISE, a participé à la mobilisation, lors des élections législatives des 12 et 19 juin, pour faire élire un maximum de député·e·s de gauche et écologistes, dans l’objectif de former une majorité à l’Assemblée nationale.

ENSEMBLE! confirme son engagement dans la NUPES et pour sa pérennisation. Ensemble Insoumise continue d’intervenir dans la FI/UP, considérant que c’est la force qui incarne aujourd’hui à gauche le pôle de radicalité et qu’il faut y être collectivement impliqué.es. ENSEMBLE! a demandé à être intégré comme organisation au Parlement national de la NUPES, ainsi que dans toutes les structures unitaires locales et nationales. Ensemble Insoumise est déjà présente dans le Parlement comme courant intervenant dans la FI/UP. Nous souhaitons que se mettent en place des assemblées populaires citoyennes. Il s’agit de développer la dynamique populaire, unitaire, citoyenne, en renforçant les liens avec les militant·es issu·es des mouvements sociaux et citoyens, pour le succès d’une alternative sociale, écologiste, démocratique, féministe et antiraciste !

Pour constituer une alliance durable, une force politique de solidarité et d’émancipation encourageant et stimulant les luttes à venir, il faut renforcer la crédibilité des propositions qui figurent dans le programme de la NUPES. C’est ainsi qu’il sera possible de regagner à la participation politique la moitié des sympathisants de gauche ou écologistes qui ne se rendent plus aux urnes. Il s’agit de montrer que les mesures de ce programme sont, non seulement souhaitables, mais aussi possibles. En effet, le recul des forces de gauche et du mouvement ouvrier ces dernières années, tant sur le plan des luttes que sur le plan idéologique, ont semé un doute sur ces questions.

Pour se développer et gagner en crédibilité et en cohésion dans les prochaines années, la NUPES doit, tout en respectant l’autonomie de chacune des forces politiques qui la composent, se positionner comme un rassemblement prêt à gouverner pour mener une politique de transformation sociale, écologique et démocratique. Elle doit pour cela mettre en chantier, ce qui constituerait les objectifs politiques, les mesures immédiates, la stratégie de gouvernement et le projet commun qui peut permettre de construire une majorité dans le pays. La profondeur de la crise politique, qui s’accompagne d’une crise institutionnelle rampante, peut entraîner des accélérations dans les prochains mois et les prochaines années et ouvrir des possibilités nouvelles.

Nous devons également, pour notre part, continuer à mettre en débat des propositions qui ne se limitent pas au programme partagé de gouvernement de la NUPES et qui sont portées par un certain nombre de collectifs. Nous relançons aussi une discussion autour de la construction d’un Front uni contre les idées des extrêmes droites fascisantes qui soutiendra les initiatives et les campagnes politiques et culturelles indispensables.

Avec la NUPES, un Front des mouvements sociaux, citoyens et politiques

Au-delà des élections du printemps 2022, il est essentiel que se stabilise une alliance ou un front politique durable, capable de redonner de l’espoir et du sens à une alternative globale face au gouvernement et à la domination capitaliste.

C’est ainsi que pourra se constituer un lien entre les luttes sociales, écologiques, démocratiques et les forces politiques unies ; ce qui favorisera une dynamique offensive. Des actions communes (associations, syndicats, forces politiques) avaient déjà été organisées durant le quinquennat Macron : loi sécurité globale, défense des libertés, mobilisation contre l’extrême-droite, luttes antiracistes, luttes féministes. Mais elles restaient partielles et sans perspective générale ou commune. Si la NUPES se maintient, si elle se développe sur tout le territoire, avec des espaces démocratiques ouverts, il devrait être possible d’aller plus loin. La participation des collectifs citoyens qui ont émergé, sous des formes diverses, ces dernières années est évidemment essentielle, localement et nationalement.

L’objectif pourrait être de construire des Espaces de dialogue et d’action (pour un Front social, écologique et politique), entre les organisations du mouvement social et écologique, les syndicats, les associations de luttes et la coalition NUPES, sur des enjeux stratégiques : bifurcation et planification écologique, nouvelles conquêtes sociales, mutations dans le travail, émancipation collective contre toutes les dominations, droits universels.

Des contre-mesures face au gouvernement

  • La loi « pouvoir d’achat » sera à l’ordre du jour en juillet. Avec la NUPES, nous défendrons une autre logique générale : la hausse des salaires, des minima sociaux, des allocations-chômage comme « reprise du pouvoir sur la richesse » et une Conférence nationale sur les salaires et la protection sociale est nécessaire.
  • Une Sécurité sociale de l’alimentation sera opposée au chèque alimentation de 50 à 150€ de E. Borne.
  • Sur le dossier des retraites, repoussé à 2023, nous opposerons les propositions de la NUPES aux intentions encore floues du gouvernement (65 ans et/ou allongement de la durée de cotisation).
  • Nous défendrons la mise en place d’un socle d’accès gratuit aux services publics de première nécessité : eau, énergie.
  • Une élaboration sera nécessaire sur la co-construction des services publics avec les usagers, dans une logique autogestionnaire, pour nous opposer aux projets de Macron : école, santé, etc.
  • Le véhicule tout électrique n’est pas la solution. La priorité c’est le transport public, le train, le métro, le covoiturage, le vélo ou d’autres alternatives.
  • La création d’un plan de rénovation thermique, avec un service public de planification et une Sécurité sociale du logement, permettrait à toutes les familles de faire face aux dépenses d’habitation. Sans oublier le blocage des loyers.
  • Face à la crise des institutions politiques démocratiques (abstention, présidentialisation extrême), une campagne sera à mener sur la nécessité d’un renouveau démocratique visant à rééquilibrer les pouvoirs de la Présidence et du Parlement et à permettre l’intervention populaire.

Consolider la mobilisation, affirmer la force de la démocratie

Sans attendre, nous devons convaincre que nous pouvons, si nous nous y mettons toutes et tous, changer la vie de chacune et chacun et répondre aux préoccupations principales de la population (le pouvoir d’achat, le système de santé, l’environnement, la délinquance, les retraites et l’immigration). Nous y ajouterons le droit à un travail de qualité et à la formation, le racisme et les luttes féministes.

Pour cela, dans chaque localité, faisons connaître nos propositions, participons à l’organisation d’assemblées avec les forces politiques, en invitant aussi les associations et les syndicats, assemblées ouvertes aux citoyen·nes intéressé·es. Ces discussions concernent toute la population, les millions d’habitant·es des «quartiers populaires» qui subissent depuis si longtemps des discriminations, les millions de personnes vivant dans des régions et des localités délaissées par les spéculateurs modernes, l’ensemble de celles et ceux qui en ont marre que d’autres parlent à leur place (cf. la demande du RIC).

Toute cette dynamique politique est possible parce qu’il existe une multitude d’associations, de syndicats, de réseaux de lutte, d’accords d’unité d’action, nés des mobilisations des dernières années auxquelles nous avons participé, et avec lesquels nous sommes en lien, sur les questions féministes, écologistes, antiracistes, démocratiques, sociales, internationalistes, etc. Construire un bloc social et politique de solidarité et d’émancipation ne se fera pas sans leur participation active.

Nous devons également, pour notre part, continuer à mettre en débat des propositions portées par un certain nombre de collectifs : propositions sur la fiscalité, gestion et cotisations d’une Sécurité Sociale consolidée et élargie (chômage, dépendance, etc.) en revenant à ses principes fondateurs, poursuite de la solidarité (armée et non armée) avec les Ukrainiens, mesures pour l’accueil des réfugié·es d’où qu’elles ou ils viennent, débats renouvelés pour une Europe des droits sociaux et démocratiques proposant des solutions de paix et de sécurité, etc.

Ensemble! Infos – 15 juin 2022

Vous trouverez dans cet « Ensemble! infos », un communiqué d’Ensemble ! pour le second tour des élections législatives, la déclaration de soutien des Conseillers départementaux de gauche et écologistes (PS, Génération.s, PCF, Ensemble!, Société Civile) aux candidatures de la NUPES des 1ère et 2ème circonscriptions du Doubs, l’annonce du meeting de Besançon en soutien aux candidatEs NUPES.

LE 19 JUIN, FAIRE GAGNER LA GAUCHE ET L’ECOLOGIE.

Ce premier tour des élections législatives confirme un paysage politique divisé en trois blocs. Les résultats d’hier soir sont un succès pour la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES), qui arrive en tête (ce que tente de masquer la présentation des résultats par Darmanin) sur la base d’un programme en rupture avec le néo-libéralisme, clairement à gauche et écologiste. Elle sera présente au deuxième tour dans 386 circonscriptions. Cette élection est un désaveu de la politique macroniste, comme en témoigne l’élimination de Blanquer.Le rassemblement des gauches et des écologistes, impulsé par le très bon score de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles, a permis cette réussite. Il a aussi permis que la campagne soit centrée sur la question sociale et non sur les thèmes racistes de l’extrême droite ; celle-ci demeure pourtant à un niveau élevé. Par ailleurs, les candidat·es présenté·es par ENSEMBLE ! sont tous/tes au second tour, avec de bonnes chances de succès.Reste que plus de la moitié des électeurs/trices se sont abstenu‧es. Il convient donc de les mobiliser pour la retraite à 60 ans, la rénovation thermique des logements, le SMIC à 1500 euros, l’allocation autonomie jeunesse, le blocage des prix… La remobilisation des jeunes, des Quartiers Populaires est la clef pour transformer l’essai de ce 1er tour. C’est ce que porte le programme de la NUPES et ses 650 mesures (https://nupes-2022.fr/le-programme/).Le 19 juin, il est possible de battre Macron et de donner la victoire aux candidat·es de la NUPES afin de mettre en place une majorité de gauche et écologiste qui gouverne en lien avec les aspirations populaires montrant ainsi qu’un autre monde est possible !ENSEMBLE!, Mouvement pour une Alternative de Gauche Ecologiste et Solidaire, appelle à la mobilisation pour gagner en votant massivement pour les candidat·es de la NUPES.

Pour la victoire de Sèverine Véziès et de Stéphane Ravacley !

Le groupe Doubs Social Écologique et Solidaire appelle à voter pour Sèverine Véziès et Stéphane Ravacley les candidats de la NUPES arrivés en tête au premier tour des élections législatives dans les circonscriptions 1 et 2 du Doubs.
C’est le seul moyen de remplacer les deux députés LREM qui vont appuyer le gouvernement et ses mesures d’austérité.
Si vous avez préféré vous abstenir au premier tour, pour ce scrutin ou d’autres, par lassitude ou par dépit, nous vous encourageons vivement à saisir l’occasion rare qui se présente pour véritablement changer les choses.
L’accord conclu entre les forces principales de gauche prévoit l’instauration du SMIC à 1 500 € net, le retour à la retraite à 60 ans, le blocage des prix sur les produits de première nécessité, la planification écologique, l’instauration d’une VIe République et une allocation pour les jeunes.
Nous invitons tous les citoyens des secteurs de Besançon Nord-Ouest, Ouest, Planoise, Audeux, Boussières et Quingey à voter pour Sèverine Véziès et ceux de Besançon Est, Nord-Est, Sud, Marchaux, Ornans et Roulans à voter pour Stéphane Ravacley.
Le 19 juin, votez NUPES quand vous le pouvez, et ailleurs, aucune voix pour l’extrême droite !
Pour contacter les candidatEs :
Séverine Véziès, candidate NUPES, 1ère Circo Doubs
Stéphane Ravacley – un boulanger à l’assemblée

Grand meeting de la NUPES

En Franche Comté les candidatEs de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES) seront au second tour dans 6 circonscriptions. Il s’agit de la 2ème circonscription du Territoire de Belfort, les 3 circonscriptions du Jura et les 1ère et 2ème circonscriptions du Doubs.
Les équipes de campagne et les comités de soutien des candidatEs et suppléantEs de ces 2 dernières circonscriptions organisent un meeting.
Participeront à ce meeting : David Cormand –député européen EELV, Manon Aubry -députée européenne LaFI et Bruno Gaccio –membre du Parlement de la NUPES.

Ensemble! Infos – 9 juin 2022

Vous trouverez dans cet « Ensemble! infos », une info concernant la reconnaissance du sigle NUPES, l’annonce de la parution de notre trimestriel régional, un communiqué de presse d’E! en soutien aux candidatures NUPES, et la présentation d’un ouvrage collectif consacré aux soignants suspendus.

Avis du Conseil d’Etat concernant le sigle NUPES

Le Conseil d’Etat a rendu un avis positif à la demande de faire reconnaître ce sigle comme « nuance politique » pour l’annonce et la publication des résultats des élections législatives. Le ministère de l’Intérieur va donc suivre cet avis alors qu’il avait initialement prévu de publier les résultats en ne citant que les partis dont sont membres les candidatEs (FI, EELV, PCF, PS) ce qui aurait minimisé les résultats de la gauche unie.

L’Alternative Rouge et Verte (AREV)

Le numéro 89 du journal trimestriel des collectifs Ensemble! de Bourgogne Franche Comté est paru. Un encart central est consacré aux élections législatives dans notre région. Pour le lire :
https://ensemblefranchecomte.home.blog/2022/05/30/arev-special-legislatives-juin-2022/

Tout faire pour le succès de la NUPES

Communiqué de presse de l’Equipe Animation Nationale d’Ensemble!

Le premier tour de l’élection présidentielle et le bon score de Jean-Luc Mélenchon ont permis un rassemblement à gauche et pour l’écologie qui n’avait pas été possible auparavant. ENSEMBLE!, Mouvement pour une Alternative de Gauche, Ecologiste et Solidaire, s’en félicite. En effet, cette unité retrouvée peut permettre de battre les projets de régression sociale du macronisme.
C’est pourquoi nous appelons à voter et à faire voter pour les candidatures de cette Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale. Les militants et militantes de notre mouvement sont engagé·e·s dans les campagnes électorales des divers candidat·e·s de ce rassemblement.
Les 12 et 19 juin prochain, par la mobilisation de tous et toutes, assurons le succès de la NUPES pour que se forme un gouvernement de la gauche et des écologistes qui réponde aux aspirations populaires.

« Les Oubliés, paroles de soignants suspendus »

Présentation de G. Sené :
Celles et ceux qui s’expriment dans les pages de cet ouvrage sont des « non-citoyens ». Jusque-là, ils n’étaient que des exclus, des suspendus, des parias.
Aujourd’hui, les soignants non vaccinés sont encore descendus d’un échelon. Sous-citoyens… Il y a dix-huit mois, ils étaient les héros de nos temps modernes.
Depuis des mois, ils vivent en marge. Humiliés, insultés, moqués, sans travail, sans salaire, sans aides, sans droit à aucune formation, sans même avoir juridiquement la possibilité de rechercher du travail puisqu’ils ne sont pas licenciés… Ce sont juste des suspendus, des inutiles.
A l’heure où la santé publique manque de bras, tout le monde les ignore.
Ce livre n’est pas un hommage, c’est juste le témoignage d’une énorme souffrance et d’un gâchis sans précédent. Pourtant, il est lumineux de force et d’espérance.
Une lecture dont on ne sort pas indemne.
Une quinzaine de témoignages de ces oubliés, accompagnés du texte d’un de leurs avocats et d’une mise au point scientifique.

« Les Oubliés, paroles de soignants suspendus », Collectif citoyen AGIR39, 8 €… ou plus pour ceux qui le désirent, + 6 € de frais de port. Contact : comiteagir39@gmail.com

TOUT FAIRE POUR LE SUCCES DE LA NUPES

Communiqué du collectif national d’ENSEMBLE!

Le premier tour de l’élection présidentielle et le bon score de Jean-Luc Mélenchon ont permis un rassemblement à gauche et pour l’écologie qui n’avait pas été possible auparavant. ENSEMBLE !, Mouvement pour une Alternative de Gauche, Ecologiste et Solidaire, s’en félicite. En effet, cette unité retrouvée peut permettre de battre les projets de régression sociale du macronisme.

C’est pourquoi nous appelons à voter et à faire voter pour les candidatures de cette Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. Les militants et militantes de notre mouvement sont engagé‧es dans les campagnes électorales des divers candidat‧es de ce rassemblement.

Les 12 et 19 juin prochain, par la mobilisation de tous et toutes, assurons le succès de la NUPES pour que se forme un gouvernement de la gauche et des écologistes qui réponde aux aspirations populaires.