Municipales sur Le Havre et son agglo

Bonjour tous et toutes,

Je profite du report du second tour et que nous n’ayons plus le nez dans le guidon pour vous transférer les deux messages ci-dessous.
– le premier (de l’assistant de Jean-Paul Lecoq qui a pris en charge l’aspect organisationnel de la campagne depuis un an), qui résume bien les deux derniers jours écoulés depuis les résultats. Il explique entre autres pourquoi il n’y aura pas de fusion avec la liste verts/PS au second tour. D’abord parce que le PS n’était demandeur de rien (il a admis qu’ils avaient fait une connerie de s’allier avec les bobos) et parce que la fusion uniquement avec les verts était conditionnée de notre part à l’absence du couple Deck sur la liste (pour faire court : Deck=licencieur de salariés en contrat d’insertion, islamophobe convaincu et connu, accessoirement partouzeur avec sextapes en possession de gens, on ne sait pas trop qui, car cet abruti s’est fait voler les vidéos de ses ébats).
– le second est le communiqué du même Deck, qui ne doute de rien, et pose ses exigences. Nota : lorsqu’il dit il a rejeté certaines propositions […] ainsi que sur la laïcité.
c’est juste pour dire qu’il a exigé (sic) qu’en cas de fusion, il n’y ait plus de femmes voilées sur notre liste, alors qu’il y en a deux, qui n’ont pas beaucoup dû gêner nos 35,88% d’électeurs-trices.

L’analyse rapide que l’on peut faire de notre score est simple : une partie des gens a voté pour le programme et notre liste/campagne originale, une autre a voté contre Édouard Philippe. Notre programme, comportant un vaste volet écologiste plus ambitieux que la liste EELV/PS a attiré une partie des électeur-trice-s d’EELV, ceux et celles qui militent pour une écologie sociale, débarrassée du capitalisme. Ce qui reste des verts, leur score de 8,3%, est en grande partie soluble dans le libéralisme (tête de liste comprise) et il n’est pas sûr du tout que nous ayons pu récupérer ces voix lors du second tour. Par contre, c’est triste à dire, mais nous récupèrerons sans doute une partie des voix du RN, celles des gens qui ne votent RN qu’en protestation, et sans convictions arrêtées. Notons toutefois que le vote RN a été quand même divisé par deux depuis 2014.

Bonne lecture,
Gilles

Bonsoir à toutes et à tous,

La nuit dernière ayant été courte et la journée plus que chargée, confuse à bien des égards et incertaine quant à ses conclusions, je prends l’initiative d’en faire un résumé que chaque délégué.e du Collectif et colistier pourra compléter à volonté… D’autant que nos espaces de confinement respectifs sont désormais propices aux échanges dématérialisés !

Et tout d’abord, puisque cette séquence avait débuté hier soir de si belle manière, encore un grand grand merci à toutes et à tous pour votre engagement, votre énergie, le coeur que vous avez mis dans cette première partie de campagne. Le résultat historique obtenu hier par notre liste dans un contexte des plus compliqués, est déjà une grande victoire. Une belle reconnaissance du travail déjà accompli. Il est porteur d’espoir qu’il nous faudra traduire au second tour fin juin, en préservant entre nous l’unité indispensable à la réussite de notre projet collectif.

Car ce soir, vous le savez, ce second tour est reporté en juin et, contrairement à ce que nous avions pu anticiper des discussions nationales qui se sont déroulées dans la journée, sans le dépôt de la liste demain. Notre liste pour le second tour devra par conséquent être déposée selon un calendrier qui sera prochainement révélé, et probablement en juin.

Techniquement, cette liste du 2e tour ne peut comporter que des candidats présents au 1er tour sur notre liste et éventuellement sur la liste EELV/PS.

L’autre liste présente au 1er tour

Politiquement, la question d’une éventuelle fusion a animé une bonne partie de la fin de soirée et du début de nuit en présence de la quasi totalité des colistiers et des délégué.e.s du Collectif de campagne qui ne sont pas candidat.e.s, puis elle s’est prolongée toute la matinée en présence de celles et de ceux qui ont pu se rendre disponibles.

Les conditions d’une possible fusion (je dis possible car nous l’avons tous constaté hier soir, le désir de fusion n’a pas fait l’objet d’un consensus entre nous, loin de là) ne pouvait se discuter dès lors que 3 conditions non négociables étaient acceptés par l’autre liste ET par son tête de liste qui en cette qualité doit donner son accord :

– signature préalable de la charte des candidats « Un Havre citoyen » qui intègre notamment la déclaration de principe de notre démarche et l’association Maire/Président de l’agglomération

– pas de présence du couple Deck sur la nouvelle liste pour des raisons d’incompatibilité avec les valeurs portées par notre campagne et notre liste

– application éventuelle du score de cette liste uniquement sur le tiers politique de notre liste, soit 4 sièges max, dans le respect de l’ordre actuel de la composition de notre liste.

Ces conditions pour ouvrir la discussion sur une éventuelle fusion n’étaient toujours pas réunies à 10h, heure déterminée pour permettre à notre liste de se réunir pour statuer, ni à 12h heure butoir par rapport à notre obligation de déposer chez l’imprimeur l’affiche et la circulaire du second tour. Absence de réponse sur ces préalables à la discussion malgré deux relances effectuées dans les matinées.

Conformément à ce qui avait donc été fixée hier dans la nuit, les délégués et colistiers présents ce matin ont déclaré « clos » la période de possible discussion.

Une demi heure après, Stéphane Madelaine délégué par Jean-Paul pour répondre à l’appel (enfin) d’Alexis Deck s’est fait entendre dire que ce dernier demeurerait présent sur la liste en cas de fusion.

Fidèle à lui même, le sieur Deck s’est ensuite répandu en mensonges auprès du secrétaire de section du PS, puis dans la presse sur la teneur de son échange avec Stéphane…

J’ajoute sur ce premier chapitre que :

– les premiers retours de Jean-Paul dans la matinée, des messages et appels téléphoniques qu’il a reçu laissaient clairement entendre un soutien apporté à notre liste par des ténors nationaux, socialistes inclus et probablement EELV également.

– qu’au delà de la situation des Decks, la présence sur une liste fusionnée du secrétaire de section du PS pose problème à une partie des organisations politiques présentes sur notre liste et à des délégués du Comité citoyen. Cet aspect n’a cependant pas été exposé en dehors de notre réunion interne puisque la discussion avec les représentants de cette liste n’a pu avoir lieu ce matin comme exposé précédemment.

Notre campagne…

Compte tenu du contexte sanitaire, très rapidement ce matin les délégués présents et colistiers, en plein accord avec Jean-Paul, ont décidé de suspendre la campagne de terrain, y compris la conférence de presse prévue mercredi et le meeting du soir, pour développer une télécampagne (campagne à partir des réseaux sociaux, de la presse, du téléphone, de courriers etc etc…). Un communiqué de presse a été rédigé et diffusé dans la matinée. Puis il a été complété par un communiqué plus long, rédigé sur le temps du midi et intégrant le remerciement aux électeurs et l’appel à la mobilisation pour le second tour. Des difficultés de fonctionnement des framalistes ont perturbé la diffusion de ces deux communiqués. Si vous ne les avez pas eu, vous pouvez les retrouver sur le Facebook « Un Havre Citoyen » https://www.facebook.com/unhavrecitoyen/ et je pense que Stéphane va le reprendre sur le site de campagne.

Ce soir, compte tenu des annonces présidentielles puis gouvernementales, un dernier communiqué a été rédigé pour annoncer la suspension de notre campagne.

Et, sur le plan humain, il va falloir organiser les conditions de nos échanges (et décisions). Et je vois guère que les courriels et appels téléphoniques pour continuer à avancer dans l’immédiat…

Voilà, j’ai essayé d’être le plus complet possible…

Merci encore pour ce que vous avez fait et plus encore pour ce qu’il nous reste à faire !

Que chacun.e prenne bien soin de lui-même et des autres..

Municipales sur Caen et l’agglo

Ensemble soutenait 4 listes sur l’agglo, nous étions à l’origine d’un travail en commun sur les 3 axes pour la communauté : les résultats sont mitigés

Caen :

Ville de tradition modérée où la gauche n’a ey qu’une fois la mairie : 5 listes à gauche avec une liste EELV plutôt centriste mais avec le PCF qui a fait une campagne purement écolo avec beaucoup de moyens financiers. La droite LR et ses alliés traditionnels + LREM a réussi à passer ua 1er tour. EELV ne fait pas le score attendu par ses dirigeant qui pensaient bénéficier de l’impression d’ouverture avec le soutien du PC et de cap21. Le PS , malgré une cmapgne de gauche pour les transports gratuits- passe sous la barre des 10 % contre 26 % en 2014 pour la liste de l’ancien maire PS.

Nous avions fait le choix de soutenir -malgré le départ du PC- la liste ciibervilletoyenne « Caen en commun » dont nous partageons la démarche depuis plus d’un an : le résultat est encourageant « en dépassant les 5 % ( comparable à celui de 2014 ) et bat le RN de quelques voix au terme d’une dynamique de campagne impulsée par une nouvelle génération militante. Caen en commun continue avec un élu ( Caen et agglo) comme mouvement citoyen avec le projet d’un regroupement citoyen sur l’agglo : logement ( y compris les migrants ) , transports gratuits…

FI avait refus une liste commune avec la liste citoyenne persuadés que la dynamique Mélenchon allait leur permettre de s’imposer à gauche de la gauche : Le résultat est calamiteux, ils n’ont pas été crédibles comme liste citoyenne et sont apparus comme dans une démarche partidaire : le résultat avec presque 20 fois moins de voix que Mélenchon et un pourcentage de 2,65 % ( Mélenchon 23). LO fait du LO avec 1,12 %

Mondeville

Ville socialiste depusi longtemps, la maire sortante PS a rejoint LREM avec une partie de la section socialiste : elle est réélue au premier tour avec 57 % des voix ; Ensemble soutenait une liste citoyenne qui est arrivée seconde avec 23 % ; une troisième liste regroupait dérrière un ancien macronnien PRG , une autre partie du PS, cap 21 et EELV 11 % . le RN a une seule élue avec 9 %

Hérouville St Clair ( 2ème ville du Calvados )

C’est une ville de gauche mais dont la mairie est à droite depuis 2 mandats suite à une division de la gauche. Malgré une liste citoyenne et unitaire la gauche fait avec 30 % un mauvais résultat. La maire sortant (droite) l’emporte avec 60 % ( et 67 % dans le quartier le plus populaire). Pas de liste RN : c’est la ville la plus mélangée du Calvados mais le FN n’y a jamais fait de score

Ifs

Le maire sortant droite -qui a conquis la mairie la dernière fois par surprise à cause du PS local qui a joué la division contre une liste citoyenne – manque de peu la réélection au premier tour ( 48%). La déception est grande pour la liste citoyenne et unitaire avec l’ancien maire que nous soutenions qui ne fait que que 33 %. Le PS fait 18 % , la gauche est minoritaire dans une ville traditionnellement de gauche

Blainville sur Orne

La liste « action citoyenne pour Blainville » unitaire bat le maire sortant ex-PS et macron-compatible allié au PS de 19 voix.

C’est une bonne nouvelle avec la réélection de la liste PC à Giberville (100 %, le FN a disparu) et à Dives sur mer 66 %

Ensemble! dans la diversité

Quelques info sur les camarades proches d’Ensemble! et leurs différents positionnements sur les listes électorales municipales regroupées par départements au travers la correspondance de certaines EAL

Dans le cas de Montreuil, le logo d’E ! est sur la liste « Montreuil une chance » avec la FI

A Ivry, FI fait une alliance avec le PS contre la liste à laquelle E! participe avec le PCF ?

Le mer. 11 mars 2020 à 10:45, Philippe a écrit :
Bonjour ,Petite rectification : ENSEMBLE GARD ( non soumis ?) tient des réunions mensuelles au cours desquelles des décisions ( de soutien , de logo , d’actions etc.. ) ont été prises consensuellement ( avec les militant.e.s présent.e.s ou qui ont pu faire parvenir leurs positions préalablement sur l’odj proposé pour ces réunions )…. évidemment , ce qui n’est pas dit ne peut être entendu !Philippe

Le 11 mars 2020 à 09:43, Ingrid H a écrit :

Comme quoi ça peut valoir le coup de croiser les infos avant….

Le mercredi 11 mars 2020, Joël a écrit :

Et précision pour Nîmes: la cde qui figure sur la liste PC s’est attribuée Le logo de E! sans discussion ni information de E! et Insoumis.

JD. 06 09 39 91 06

> Le 11 mars 2020 à 07:33, Joël D a écrit :
>
> À Nîmes comme certains le savent il faut compter une cde sur une liste PC, Gs et une cde de E! Et Insoumis sur une liste EELV, LFI, PS,GE etc…
>
> JD. 06 09 39 91 06
>
>> Le 11 mars 2020 à 01:56, Monique M a écrit :
>>
>> Sur Montrouge, c’est un peu plus compliqué : un militant « sympathisant » d’Ensemble, mais que nous n’avons jamais vu à aucune réunion d’Ensemble, et dont nous n’avons jamais discuté la candidature…
>>
>>>> Le 10 mars 20 à 20:51, Roland M a écrit :
>>>
>>> Bonsoir.
>>>
>>> Sans que cela soit totalement exhaustif
>>> quelques indications sur la présence de camarades
>>> d’ENSEMBLE lors de ces élections municipales.
>>>
>>> Sur les 39 communes de + 100 000 habitants
>>> nous sommes présents dans 21 .
>>>
>>> TOULOUSE ( 31 )  – NICE ( 06 ) – PARIS ( 75 ) – TOURS ( 37 ) – LYON ( 69 ) –
>>> VILLEURBANNE ( 69 ) – CLERMONT-FERRAND ( 63 ) – LE MANS ( 72 ) –
>>> GRENOBLE ( 38 ) – LIMOGES ( 87 ) – AMIENS ( 80 ) – SAINT DENIS ( 93 ) –
>>> MONTPELLIER ( 34 ) – MARSEILLE ( 13 ) – MONTREUIL ( 93 ) –
>>> LE HAVRE ( 76 ) – CAEN ( 14 ) – AIX EN PROVENCE ( 13 ) –
>>> BREST ( 29 ) – NIMES ( 30 ) – BESANCON ( 25 ) –
>>>
>>> + LYON METROPOLE
>>>
>>> Sur les 86 communes de + 50 000 habitants
>>> nous sommes présents dans 17
>>> et dans 5 en soutien.
>>>
>>> IVRY ( 94 ) – CRETEIL ( 94 ) – EVRY ( 91 ) – VILLENEUVE D’ASCQ ( 59 ) –
>>> NOISY LE GRAND ( 93 ) – CERGY ( 95 ) – PAU ( 64 ) – CLICHY ( 92 ) –
>>> CLAMART ( 92 ) – ANTIBES ( 06 ) – CHAMPIGNY SUR MARNE ( 94 )
>>> FONTENAY SOUS BOIS ( 94 ) SEVRAN ( 93 ) – BONDY ( 93 ) –
>>>
>>> AUBERVILLIERS ( 93 ) – QUIMPER ( 29 ) – LA SEYNE SUR MER ( 83 ) –
>>> ISSY LES MOULINEAUX ( 92 ) – TOURCOING ( 59 ) –
>>>
>>> Pars ailleurs il faut signaler la présence de camarades dans plusieurs
>>> communes de + de 30 000 habitants.
>>>
>>> SAINT OUEN ( 93 ) – MONTROUGE ( 92 ) – ALBI ( 81 ) – MARTIGUES ( 13 ) –
>>> VAULX EN VELIN ( 69 ) – GENNEVILLIERS ( 92 ) – CARCASSONNE ( 11 ) –
>>> AUBAGNE ( 13 ) – SETE ( 34 ) – CALUIRE EN CUIRE ( 69 ) – TALENCE ( 33 ) –
>>> CASTRES ( 81 ) – REZE ( 44 ) – TARBES ( 65 ) – ALES ( 30 ) – BAGNEUX ( 92 ) –
>>> COLOMIERS ( 31 ) – BAGNOLET ( 93 ) – ECHIROLLES ( 38 ) – MARIGNANE ( 13 ) –
>>> VILENEUVE SAINT GEORGES ( 94 ) – PONTOISE ( 95 ) – RILLEUX LA PAPE ( 69 ) –
>>>
>>> Une petite vingtaine de camarades sont présents sur des listes dans des communes
>>> de + 9 000 habitants.
>>>
>>> Amicalement.
>>> Roland.

Grand projet inutile en Occitanie

des actes en contradiction avec les belles paroles

Ou en Occitanie la gauche n’a pas rompu avec le productivisme

Communiqué envoyé par notre camarade Myriam Martin, élue insoumise au conseil régional

Près de 500 millions d’euros sont engoufrés dans un projet délirant, productiviste et désastreux pour la nature, sans que les citoyens ne soient vraiment informés et ne soient consultés.

Ce 5 mars, au début de l’Assemblée plénière, des militants du collectif contre l’extension du port ont voulu intervenir et ont été expulsés.

Le Conseil Régional a voté aujourd’hui une «stratégie agriculture durable », une « stratégie régionale pour la diversité » et un rapport d’information sur le changement climatique. Ces trois rapports rappellent l’urgence de l’action face au changement climatique.

Nous avons donc proposé un amendement pour que la Région mette en conformité ses actes avec ce diagnostic et décide notamment un moratoire sur les travaux d’extension de Port-La-Nouvelle.

Notre amendement n’a recueilli que 10 voix.

Ont voté pour : 4 élus LFI, 3 élus EELV, 3 élus de droite

6 ont voté abstention : 6 élus EELV

92 ont voté contre : 1 élu EELV, les élus PS, PCF et la droite

36 ont voté NPPV : les élus RN

Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin, Guilhem Serieys, conseillers régionaux de La France Insoumis